Comment j’ai stimulé le cerveau brillant de mon chat

Photo prise par Caro

Je vous présente Tarra, ma logeuse. En décembre prochain, cela fera un an qu’elle a pris possession de mon appartement, a revu la déco, m’a imposé mes heures de réveil afin que celles-ci coïncident au mieux avec ses heures de repas, et bientôt un an que je vis ma porte d’entrée ouverte, car je crois qu’elle ne supporte pas l’idée que nous ne soyons pas ouvertes sur le monde. Oui, car aujourd’hui il m’apparait très clairement que Tarra est une intellectuelle. En effet, là où certains, naïfs, ne verraient qu’un chat sans la moindre éducation à la petite truffe morveuse (elle est ouverte sur le monde, mais moins sur la toilette), j’y vois une boule de poils (à l’état de propreté certes discutable) pourvue d’une sensibilité et d’une intelligence sans faille. Oui, et comme tout être intelligent en recherche de stimulations constantes, Tarra s’ennuie.

En tant qu’humain de compagnie soucieuse de son bien-être, je me suis donc mise en quête de la stimuler, elle et son embonpoint naissant. J’ai alors découvert un monde – que dis-je un Univers – qui m’était jusqu’alors inconnu, celui du jeu de stimulation pour chat (certaines personnes ont vraiment des tafs d’enfer que je jalouse ouvertement). Après une étude comparative très pointue sur lesdits jouets, j’en suis arrivée à la conclusion que nous ne devons plus douter de la suprématie de cette espèce. Il vous suffit pour cela de constater l’esclavagisme auquel nous sommes béatement réduits, et l’exemple même de la création de « fun board » me semble parlant.

Les inventeurs sont partis de la conclusion qu’à l’instar de l’Homme, le chat ne répond lui aussi qu’à 2 stimulations : la bouffe et les gratouilles dans le dos. Ces jeux font tous appel à l’instinct de chasse du félin (même si pour certains il est très lointain). Le chat doit alors « mériter » sa nourriture, que ce soit en s’activant les méninges (voir ci-dessous le fun board et le labyrinthe) ou juste son adorable popotin (avec notamment le pipolino). Outre la poésie dont font preuve les inventeurs dans leurs intitulés, je reconnais aussi leur ingéniosité dans la conception de ces jouets qui ne sont pas de simples gadgets. Car en plus de les stimuler, ces jeux permettent aussi de réguler les appétits des plus gloutons, en bref ils ont tout bon!

Pour vous, pauvres ravis de mon espèce, je vous ai sélectionné le must have du moment, les indispensables du monde félin que vous pourrez prendre soin d’offrir sans attendre le moindre remerciement.

Trixie – Fun board – 14,99€ sur Amazon

Vous disposez la ration de croquettes un peu partout sur le plateau qui de par ses irrégularités va stimuler l’agilité du chat qui se voit contraint de réguler sa prise d’aliment. Ce plateau peut aisément remplacer la gamelle de chat trop glouton.

Cat it – Labyrinthe – 15,99 € sur Amazon

Même concept que le fun board, le chat devra faire tomber ses croquettes étage après étage pour y avoir accès. Le chat se régule ainsi par lui même, car croyez-moi il n’ira que lorsqu’il aura faim et ne mangera plus par simple gourmandise.

Pipolino taille M – 29,90€ sur Amazon

Distributeur mobile de croquettes. Vous ajoutez les croquettes à l’intérieur du pipolino et le chat le fait rouler sur le sol ou dans un bac. L’objet pourvu de trous (que vous pouvez régler pour augmenter ou diminuer l’ouverture) libère les croquettes en fonction de l’intensité de l’activité du chat.

PS : Un remerciement spécial à Kulfi et Gaspacho, les 2 modèles que vous apercevez sur le fun boad.

 

 

2 Comments
  • Caro
    octobre 24, 2018

    Oh mais c’est tout simplement génial!!! Nous, pauvres humains avons tout de même de bonnes idées!!! C’est bon, j’ai mon cadeau de Noël pour ma Maîtresse 😉 Heureusement que grâce à Tarra tu as découvert ces bonnes idées de cadeaux. Remercie-la de ma part.

    • Anna
      octobre 25, 2018

      Je n’y manquerai pas! Bisous ma Caro!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Visit Us On Facebook