Sawa Sawa exhibition c’est parti !

Jeudi soir j’ai enfin eu le plaisir de découvrir la tant attendue Sawa Sawa Exhibition à l’occasion du vernissage organisé par Caro et Marie. Souvenez-vous, je vous racontais ici, comment ces 2 artistes avaient eu l’envie, le talent et le courage d’organiser une exposition participative pour nous présenter leur travail. Je n’exagère même pas quand je vous dis que j’étais excitée à l’idée de découvrir le résultat ! Et j’exagère encore moins en vous annonçant que j’ai adoré !

L’exposition s’est installée dans l’Atelier Chimérique © Latifa Bermes rue Taison à Metz, qui s’avère être un précieux petit écrin parfaitement approprié pour accueillir le travail sensible des 2 artistes. Une exposition qui se compose de 13 photographies couleur prises par Caro lors de son voyage au Kenya, et de 8 illustrations réalisées au calame à l’encre noire par Marie, en écho aux photographies.

Caro, parmi les nombreuses photographies prises lors de son voyage, a fait le choix de sélectionner pour l’exposition celles couvrant des thèmes volontairement différents. On peut alors s’émerveiller devant ces écoliers kényans aux regards pleins de malice (mes photos préférées), devant des paysages à travers lesquels transpire la moiteur et la chaleur du pays, d’autres présentant des scènes de marché d’où on devine l’agitation, et même des photos mettant en valeur éléphants et antilopes évoluant sur leur territoire naturel, animaux qu’on ne connait chez nous qu’à travers une grille. Chaque photographie est saisissante de beauté, de simplicité et de vérité. Oui, vous l’aurez compris j’étais conquise ! Cependant, si je connaissais déjà bien le travail de Caro, je découvrais complètement celui de Marie graphiste-illustratrice, et là encore j’en ai pris plein les yeux ! Marie a elle aussi découvert le Kenya à travers les photographies de Caro, il n’était donc pas question pour elle de retranscrire une illustration qu’elle n’avait pas vue de ses yeux. L’artiste s’est alors attachée à lire les photographies, et s’est laissée guider par les émotions ressenties. C’est munie de son calame qu’elle s’est engagée à les retranscrire. Un travail d’une minutie, d’une précision, d’une poésie et d’une justesse infinie.

Au fil de l’exposition, il apparait alors rapidement que le travail de l’une complète subtilement celui de l’autre. Notre regard se plait à chercher les détails de la photographie qui ont été interceptés par Marie avant d’être retranscrits dans ses illustrations. On se surprend à faire à notre tour une double lecture de la photographie afin de tenter de mieux capter leur travail à toutes les 2.

Les 2 artistes ne s’arrêtent pas là dans leur volonté de nous plonger en immersion dans leur travail, et ont mis en place un système de QR Code associé à chaque œuvre. Je les laisse vous expliquer le principe :

« Nous avons imaginé un process assez simple, pour cela il suffit juste d’avoir une App qui lit les QR Code. Nous recommandons de télécharger QR Scanner qui est gratuit depuis l’App Store ou le Android Store.
Sur chaque œuvre, il y a un QR Code qui permet de se rendre directement sur la page dédiée du eshop en ligne, pour la commander, et donc l’acheter.
Ce parti pris permet de respecter notre volonté d’une exposition zéro déchet. Ainsi, il y aura une impression pour chaque commande, aucun papier n’est donc gâché. Pour rappel, ce sont des reproductions, tirage limité, 50 exemplaires pour chaque œuvre.

Puis, nous proposons de vivre une petite expérience supplémentaire sur certaines œuvres. En scannant le QR Code indiqué, une vidéo se lance dans YouTube sur votre smartphone et vous permet de revivre la scène en vidéo qui a été capturé en photo. »

Vous l’aurez compris, je ne peux que vivement vous recommander de vous rendre dans la galerie qui accueillera cette exposition jusqu’au 18 septembre. Il m’apparait également important de vous rappeler que l’intégralité des fonds recueillis par la vente des photographies et des illustrations sera reversée à l’association Kenya Kesho School for girls qui œuvre pour la construction d’une école afin de rendre accessible l’éducation aux petites filles kényanes.

Si vous n’avez pas la possibilité de vous y rendre, mais que vous êtes curieux de découvrir leur travail, alors je vous invite à découvrir le site internet de l’exposition : http://sawasawaexhibition.com. Il est possible de visualiser les œuvres exposées et de les commander en ligne !

L’exposition est visible à l’Atelier Chimérique  du mardi au samedi de 15h00 à 18h00, et des visites sont possibles sur rendez-vous !

l’Atelier Chimérique © Latifa Bermes
25 rue Taison
Metz, 57000 France
Téléphone : 06 95 60 27 76

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *