Derniers achats avant Noël… quelques idées de livres sélectionnés avec soin

idées lecture

Aujourd’hui je passe le clavier à mon frère, qui saura je n’en doute pas, vous transporter dans son univers littéraire… Un grand merci David, et une très belle lecture à vous.

Il ne reste plus que quelques jours avant Noël et malgré toutes les idées que vous avez pu trouver un peu partout, et surtout ici, il est tout à fait possible que vous soyez à court d’inspiration. Je vous propose une sélection de livres un peu particuliers mais que vous pourrez trouver dans vos librairies habituelles. Il s’agit de romans inclassables, livres-univers, tous écrits par des auteurs français portés par des petits éditeurs.

Comme en chacun des hommes de cette planète se cache un lecteur de l’Ile au trésor, de Dune, ou des Robots d’Asimov, il est probable qu’au moins l’un d’entre eux vous permettra de combler ce trou noir sous le sapin qui vous obsède.

La Horde du contrevent, d’Alain Damasio, chez La Volte

Une énième horde part à la recherche de l’origine du vent qui balaye inlassablement leur monde. Vingt-trois personnages forment cette équipe, chacun apportant son savoir-faire et sa compétence propres. Vingt-trois voix, chacune représentée par son propre style dans l’un des romans fondateurs de l’imaginaire français des années 2000. Un roman initiatique porté par un style impeccable, où le vent, vingt-quatrième personnage, parle lui-aussi à chaque virgule, chaque point, et dont la force efface ça et là les mots au gré des pages.

Très répandu en collection Pocket SF, sa version initiale chez la Volte, maison d’édition créée pour ce projet, est agrémentée d’une bande-originale du livre qui complète agréablement une lecture déjà riche.

Le Déchronologue, de Stéphane Beauverger, chez La Volte

Mer des Caraïbes, XVIIème siècle. Un navire corsaire, armé par un capitaine protestant, écume des mers tourmentées. En effet, il semble que le temps perde les pédales et mélange les époques. En signant un pacte avec ceux qui semblent être à l’origine de ce désordre, le capitaine Henri Villon lie le destin de ce qu’il reste de son monde à celui de son équipage.

Histoire de pirates avant tout, Le Déchronologue, est un livre difficile à débuter par sa construction singulière. En effet, les chapitres sont dans le désordre, ce qui reflète bien la déchirure de l’espace-temps. Pourtant, ce roman se lit page après page et la trame se déroule finalement avec brio, pour raconter une histoire de camaraderie, d’honneur et même un peu d’amour. La belle couverture fait de l’objet livre un ornement très sympa pour les tables de nuit des plus rêveurs d’entre nous.

C.L.E.E.R., une fantasy corporate et Anamnèse de Lady Star, de L.L. Kloetzer, chez Denoël

Dans un avenir proche, un homme et une femme, Vinh et Charlotte, appartiennent à CLEER, une société multinationale du genre de Google ou Apple. Ils travaillent au bureau de la cohésion interne, chargés de réparer les problèmes causés par la firme à sa périphérie dans des expériences diverses et variées. Et cela fait froid dans le dos.

Voilà le cadeau idéal pour un ami qui travaille dans un de ses grands groupes du XXIe siècle, dont la puissance vient à égaler celle de nos petits pays. Le roman, construit sur une succession de nouvelles plus que de chapitres, est particulièrement bien écrit, et l’intrigue bien menée. Le résultat est une anticipation loin des clichés moralisateurs et pose pourtant des questions très intéressantes.

Dans Anamnèse de Lady Star, une jeune étudiante cherche à percer l’identité du dernier membre, selon elle, du commando qui est à l’origine de la bombe iconique, qui a plongé l’humanité dans le chaos. Imaginez un mal qui se transmette par simple regard et qui vous plonge dans une mélancolie amorphe. C’est pire que les zombies… D’autant que tout n’est pas si simple car ce dernier membre, cette lady star, est-elle vraiment humaine ?

Le second roman des Kloetzer est encore plus fort que le précédent. Encore plus érudit, plus difficile et plus intriguant. La construction par succession de nouvelles est encore de rigueur, mais il faut bien davantage se plonger dans chacune des étapes des investigations de l’héroïne. Il en découle un livre d’anticipation fascinant, qui pose la question d’après la grande catastrophe : chaos, repli sur soi, retour à l’âge de pierre, hibernation, cloisonnement ? C’est angoissant, mais c’est bien écrit et bien mené.

Le Cycle de Lanmeur, de Christian Léourier, chez Ad Astra

Je ne suis pas un adepte des cycles, et pourtant, la réédition du Cycle de Lanmeur est une belle surprise. Lanmeur est une planète qui a acquis la capacité de voyager dans l’espace. A sa stupéfaction, elle a découvert que l’univers comptait des milliers de mondes, tous peuplés par des humains. Du coup, les Lanmeuriens ont développé la théorie du Rassemblement, qui consiste à rallier tous les peuples sous leur bannière, et c’est devenu le fondement même de la civilisation. Mais, bien évidemment, tout n’est pas aussi simple.

Ecrit à la fin du XXe siècle, Le Cycle de Lanmeur pose des questions très pertinentes pour notre époque. Le simple questionnement sur la colonisation comme œuvre bienfaitrice est très vite dépassé, et comme on le verra, Lanmeur vacillera de n’être pas capable de s’enrichir des autres. Son hégémonie, ses certitudes nous rappellent les nôtres et l’avenir que l’auteur nous dépeint ne nous garantit pas une sortie honorable. Enfin, les références à la culture celte sont nombreuses, et je n’ai pas été surpris de croiser un panneau « Lanmeur » au fin fond du Finistère…

Du Sel sous les paupières, de Thomas Day, Pocket SF

1920, la Première Guerre Mondiale bat encore son plein. Un nuage noir recouvre toute la France. A Saint-Malo, des enfants travaillent au barrage de la Rance à la fabrication d’une sorte de bombe atomique. Ils meurent par milliers. Peut-être que des lutins, aidés par l’ogre qui habite l’île de Guernesey, pourront sauver Mädchen, l’amie du jeune Judicaël, qui ne se sépare plus de son ami robot sorti des usines allemandes…

Très, très loin des univers habituels de l’auteur, ce court roman est un véritable bijou. Très bien écrit, mélangeant subtilement un peu tout : mythologie celtique, uchronie, steampunk…, l’histoire est bien construite et très originale. L’ambiance est assez sombre, mais l’esprit un peu « conte de Noël » fait que l’espoir ne quitte pas le lecteur un seul instant. Des inédits en poche de cette qualité, il n’y en a pas des milliers, alors il ne faut pas se priver.

David

 

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Visit Us On Facebook