Nil Yalter au FRAC de Metz

FRAC

Nouvelle expo au FRAC Lorraine de Metz qui accueille actuellement Nil Yalter, artiste turque née au Caire en 1938, exilée volontaire et installée à Paris depuis 1965.

Nil Yalter n’est pas dans une recherche du beau et de l’esthétisme, mais choisit d‘utiliser son Art pour véhiculer les idéaux qu’elle défend et je dois vous prévenir ça dépote! En effet, cette militante nous met face à ses préoccupations sociales, politiques et féministes.

Les supports de cette quinzaine d’œuvres exposées actuellement au FRAC de Metz sont essentiellement la vidéo, le montage photo et l’installation.

A travers ses immenses affiches et ses vidéos, l’artiste nous amène à nous interroger sur la condition féminine, que ce soit la situation des femmes dans les prisons, les conditions de travail des femmes, ou plus atroce la lapidation, sujet qu’elle traite dans une vidéo à vous glacer le sang.

NY3

FEMMES

L’horreur, l’impensable, elle le montre, son désir de nous interpeller semble immense, mais Nil Yalter ne s’arrête pas là et ce qui m’a également plu dans cette expo. J’aime quand on montre les 2 facettes de l’humain et c’est ce qu’elle réussit à faire à travers le spot publicitaire qu’elle a réalisé pour promouvoir l’association qui travaille sur l’alphabétisation des femmes en Turquie… un début de Liberté?

La Liberté est en effet le fil conducteur de ces œuvres actuellement exposées au FRAC. Cette artiste engagée veut aussi montrer les conditions de vie des travailleurs immigrés dans les banlieues françaises, l’exil, la perte identitaire. Son travail, alors commencé il y a 40 ans, fait écho à la situation actuelle. « exile is a hard job » écrit en grand en néon rouge au mur, à côté de photos de migrants aux visages flous ou effacés nous interpelle, nous bouscule et ça fait toujours du bien.

NY2

NY

On ne peut pas rester indifférent face à une telle expo, c’est ce qui me fait vous encourager à vous déplacer au FRAC. Ce que j’aime dans l’Art c’est exactement ça, ressortir d’un musée en me questionnant, en ayant été dérangée ou charmée ou attristée, bref en ayant ressenti quelque chose de fort… ici clairement c’est mission accomplie.

Cette expo se tiendra jusqu’au 5 juin au FRAC. Pensez à profiter des visites guidées gratuites proposées tous les samedis et tous les dimanches à 17h, c’est un vrai plus qui nous aide à mieux comprendre l’artiste et ses œuvres.

Pour finir, je vous glisse le lien d’un article auquel j’ai pensé devant cette expo, il a été écrit il y a peu de temps par Violette un blogueuse que j’adore lire, c’est juste ici.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Visit Us On Facebook